Concours

CONCOURS SUR LA BASE DE LA NORME SIA 142

  • Cahier des charges d’un Maître de l’Ouvrage.
  • Formation d’un jury respectant la répartition recommandée par la norme (jury professionnel : architectes / non professionnel : politiques, utilisateurs).
  • Etablissement du programme / règlement (projet).
  • Approbation de ce programme par le jury et la commission des concours SIA.
  • Préparation des documents de concours (plans, base maquette, formulaires et annonces SIMAP/FAO).
  • Publication SIMAP/FAO/info presse (budget frais).
  • Réponse aux questions / distribution des maquettes.
  • Enregistrement des dossiers (respect de l’anonymat).
  • Evaluation et contrôle des projets (grille d’évaluation).
  • Préparation des bases pour jury / organisation des locaux (panneaux, logistique).
  • Organisation du jugement, secrétariat à disposition du Président.
  • Appui administratif pour le rapport du jury.
  • Organisation du vernissage et de la proclamation des résultats (copies rapport du jury, information).
  • Organisation exposition publique.
  • Retour des documents aux candidats.
  • Gestion des factures du jury, archivage.

CONCOURS SUR LA BASE DE LA NORME SIA 144

Lorsqu’un avant-projet existe suite à une consultation préliminaire sur invitation ou un mandat (gré à gré), voire une enquête d’implantation, cette procédure consiste à faire un appel d’offres en procédure ouverte ou sur invitation.

  • Cahier des charges d’un Maître de l’Ouvrage.
  • Formation d’un collège d’experts respectant la répartition recommandée par la norme (experts professionnels : architectes / non professionnels : politiques, utilisateurs).
  • Etablissement du programme / règlement (projet).
  • Approbation de ce programme par le collège d’experts.
  • Préparation des documents de l’appel d’offres (plans, formulaires et annonces SIMAP/FAO).
  • Publication SIMAP/FAO/info presse (budget frais).
  • Réponse aux questions.
  • Enregistrement des dossiers (pas d’anonymat).
  • Evaluation et contrôle des projets (grille d’évaluation).
  • Préparation des bases pour le collège d’experts / organisation des locaux (panneaux, logistique).
  • Audition éventuelle des concurrents.
  • Appui administratif pour le rapport interne du collège d’experts.
  • Courrier recommandé aux non-lauréats.

Références de concours

Architectes

Ingénieurs civils / CVSE

  • Tour des Arsenaux à Fribourg : Realstone SA (descriptif du projet existant et estimation des coûts déterminants).
  • Projet Sébeillon à Lausanne : Realstone SA (descriptif du projet existant et estimation des coûts déterminants).
  • Projet de 3 immeubles d’habitation Route de Cojonnex – Chalet-à-Gobet à Lausanne :
    SILL SA (Société Immobilière Lausannoise pour le Logement SA) (descriptif du projet existant et estimation des coûts déterminants).
  • Tunnel LEB – Av. d’Echallens / Chauderon – Union Prilly : TL / LEB (avant-projet sommaire à disposition, procédure ouverte).

ORGANISATION DE CONCOURS SIMPLIFIES

Cette formule, respectant l’anonymat des candidats jusqu’à leur audition, est proche des concours en mandat parallèle et s’applique à des projets de petite à moyenne importance.

L’objectif est de solliciter des architectes par préqualification ou par invitation sur la base de dossiers de références, et de retenir 4 à 7 bureaux (avec si possible 1 à 2 jeunes bureaux).

ORGANISATION D’APPELS D’OFFRES INGENIEURS

Depuis plus de 20 ans, les ingénieurs civils et CVSE (chauffage, ventilation, sanitaire, électricien), sont sollicités pour remplir des appels d’offres selon les mêmes principes que ceux développés dans la norme SIA 144.

Cette procédure s’est généralisée par l’introduction de la loi sur les Marchés Publics et les bureaux d’ingénieurs ont dû s’organiser afin de répondre à ce type d’appel d’offres.